Descriptif technique

  • Contraintes :
    Charges d’exploitation : 400 Kg/m² ou 500 Kg/m².
    Charges permanentes : 100 Kg/m² (poids propre, fauteuils, moquette…).

  • Constitution :
    Les gradins sont réalisés sans fixations, sur les murs ou les cloisons. Ils reposent au sol, sur une semelle résiliente constituée de phaltex ou d’élastomère suivant la notice acoustique. Au besoin, une couche de laine minérale peut être déroulée sous l’emprise du gradin. Pour une précision optimale, les différentes altimétries des rangs de gradins sont réalisées au moyen de niveaux laser. Leur structure légère évite de trop surcharger les planchers existants et permet également l’incorporation de systèmes de ventilation par le plénum.

  • Ossature :
    Sapin du nord classe V minimum, traité IFH.
    Poteaux section 160 x 63 mm d’entraxe 1200 mm, reposant sur des lisses de répartition de section 40 x 63 mm, supportant des traverses transversales et longitudinales de 100 ou 85 x 63 mm, d’entraxe 600 mm. L’ensemble des poteaux est contreventé par des lisses bois dans le sens transversal et longitudinal.

  • Platelage :
    Le platelage est constitué d’aggloméré de bois haute densité (720 Kg/m³) vissé sur l’ossature. épaisseur : 38 mm pour les marches et 22 mm pour les contremarches. Pour toutes les hauteurs supérieures à 170 mm, une inter-marche rapportée en aggloméré de 38 mm est mise en place ainsi qu’un remplissage de celle-ci par de la laine minérale. Une trappe d’accès sous les gradins peut être aménagée.

  • Recoupement :
    Pour les gradins supérieurs à 100 m², un recoupement sous gradin est réalisé en aggloméré de bois M1 de 19 mm, ainsi qu’un portillon pour faciliter la circulation sous le gradin.

Nos références de gradins bois